Humeur



  • Publié le 1er-06-2015

    Engagement sociétal, Claro que si ! :

    On parle beaucoup ces temps-ci d’engagement sociétal des marques : au delà des traditionnelles promesses fonctionnelles et émotionnelles, les responsables marketing sont de plus en plus amenés à réfléchir à l’impact positif de leurs marques dans la société. L’exercice n’est jamais facile, c’est donc un vrai plaisir de découvrir cette campagne du groupe de télécommunication sud-américain Claro, réalisée par l’agence Ogilvy. https://www.youtube.com/watch?v=7zG...
    Elle me rappelle un peu l’initiative Let’s Colour menée par la marque Dulux depuis 2011 qui pour moi reste un modèle en matière d’engagement sociétal https://www.youtube.com/watch?v=MGO...

  • Publié le 26-05-2015

    Pour faire grandir vos marques, faites grandir vos équipes :

    Mes missions consistent souvent à coacher et à former mes clients et leurs équipes pour les aider à développer de nouvelles compétences. Je suis convaincu que dans un environnement qui change de plus en plus rapidement, il n’a jamais été aussi important pour l’entreprise de devenir apprenante et de savoir constamment réinventer ses manières de travailler. L’étude Marketing2020, sur laquelle j’ai eu la chance de collaborer récemment avec Millward Brown Vermeer et l’UDA, démontre de manière quantitative que la formation des équipes représentent aujourd’hui la première source d’avantage concurrentiel, avant d’autres facteurs comme la stratégie, le positionnement de la marque et le mode d’organisation. Pour plus d’informations sur cette étude, n’hésitez pas à me contacter.

  • Publié le 14-04-2015

    Marketing and co a 10 ans ! :

    Le 1er avril (ça ne s’invente pas) 2005, après quelques balbutiements, Marketing and co venait officiellement au monde sur la base d’une conviction forte qui ne cesse de se renforcer en cette ère digitale où le responsable marketing voit son environnement se transformer à la vitesse d’un tweet : le marketing est un métier profondément humain où la technologie et la data ne remplaceront jamais la vision, l’empathie et la créativité. Merci à tous nos clients, partenaires et amis sans qui l’aventure n’aurait pas été possible. Et RDV dans 10 ans, pour l’âge de raison ?

  • Publié le 27-01-2015

    Je l’ai ! :

    N’étant pas très lève tôt, il m’aura donc fallu 12 jours pour dénicher un Charlie Hebdo. Durant ces 12 jours, j’avais privilégié une question ouverte (quand allez-vous recevoir des CH ?) qui m’évitait un non prévisible en guise de réponse des kiosquiers. Cet achat me procure une excitation étrange, presque coupable, comme si je réalisais par ce petit geste un acte hautement militant en faveur de la liberté de la presse . Dans un registre plus léger, je crois ne pas avoir ressenti autant de plaisir à acheter un journal depuis l’époque lointaine où je me procurais en cachette Pif Gadget avec mon argent de poche (ah le vrai microscope qui grossit 45 fois, ah le collier de Rahan...), et bravais la fatwa maternelle imposée à cette lecture politiquement incorrecte (au sens propre du terme puisque ma mère, farouche anti-communiste, refusait de contribuer ainsi au financement du PCF par l’intermédiaire des éditions Vaillant).

  • Publié le 7-10-2014

    Quand la musique est bonne... à vendre :

    Ce matin, j’apprends que mon ancien employeur, Universal Music Group, a développé un nouvel outil appelé Mirriad qui permet de rendre évolutive l’intégration d’annonces publicitaires dans les clips musicaux. En clair, il permet de faire apparaître à souhait des logos ou de substituer des contenus dans une vidéo musicale. Le marketeur en moi est bluffé par l’ingéniosité de la technologie et son potentiel commercial mais j’avoue qu’en tant qu’amateur de musique je n’approuve pas la démarche qui consiste à transformer n’importe quel clip en support illimité de placement de produits... Il est vrai que cela ne changera pas grand chose à certains clips récents truffés de product placement, mais de là à imaginer le logo Pepsi sous les pieds de Michael Jackson dans la fameuse vidéo de Billie Jean, il y a un grand pas que je n’ai pas envie de voir franchi !

    Retrouvez ici une présentation de Mirriad http://vimeo.com/112410880


  • Publié le 2-12-2013

    Introvertis : faites votre coming out ! :

    Dans un monde qui valorise, parfois à outrance, les extravertis, j’ai beaucoup aimé le livre de Susan Cain "Quiet" ("La Force des Discrets" en français) qui met en lumière la puissance et les qualités de ceux qui préfèrent écouter que parler, qui préfèrent travailler seul plutôt qu’en équipe et qui innovent et créent sans rechercher la reconnaissance sociale. Un ouvrage que je recommande à tous les managers et à tous ceux qui sont complexés d’avoir obtenu un I dans leur test MBTI !

    Extrait : some companies like Microsoft and Pixar, are starting to understand the value of silence and solitude, and are creating "flexible" open plans that offer a mix of solo workspaces, quiet zones, reading rooms and even "streets" where people can chat casually without interrupting others’ workflow.


  • Publié le 21-08-2013

    Daft Punk vs Guetta, stratégie de rareté vs stratégie de saturation :

    Cet été, impossible d’échapper aux tubes "Get Lucky" et "Play Hard" - et pourtant, les stratégies de marque des artistes derrière ces 2 morceaux sont radicalement différentes : d’un côté Daft Punk joue sur la rareté, avec une poignée d’albums en 20 ans, des musiciens cachés derrière leurs masques et leur musique, des apparitions publiques au compte-goutte et un embargo total sur les remixes de leurs chansons. De l’autre, David Guetta, omniprésent, sort plusieurs albums et compilations chaque année, multiplie les DJ sets, collaborations musicales, remixes et partenariats commerciaux et met systématiquement en avant son image (et celle de sa femme) pour promouvoir sa marque. Les deux exemples sont des cas d’école pour ce qu’on peut appeler la stratégie de rareté et la stratégie de saturation, également utilisées respectivement par Apple et Samsung.

  • Publié le 8-03-2013

    La réunionite, une maladie grave :

    Une des problématiques courantes à laquelle sont confrontés mes clients est la difficulté à dégager du temps pour réfléchir aux questions essentielles liées à leurs marques, comme le positionnement et la stratégie à long terme, questions qui bien qu’essentielles sont rarement urgentes. Une étude interne réalisée par un client a identifié la source du mal : la "réunionite". Dans cette entreprise multinationale, un chef de produit dispose en moyenne de seulement 6,7 heures par semaine de temps "libre" (çàd non planifié en réunions), et plus on monte dans la hiérarchie, plus ce temps "libre" se réduit (1,2 h pour le directeur marketing !). Et dans votre entreprise, la réunionite est-elle également une maladie répandue ?

  • Publié le 1er-11-2012

    Europe et pays émergents : même combat pour les marques ? :

    Avec la récession touchant l’Europe, les marques de grande conso réfléchissent aux moyens de retenir leurs clients tentés par les MDD ou produits 1er prix. Récemment, un dirigeant d’Unilever évoquait "un retour de la pauvreté" en Europe et précisait que son groupe avait commencé à vendre en Espagne de plus petits paquets de lessives. Nestlé de son côté commercialise en France et dans d’autres pays européens des "produits à positionnement populaire", comme la gamme de café soluble Nes, initialement imaginés pour les pays émergents. Dans une même logique, Procter & Gamble a développé Pampers Simply Dry, une gamme à "prix mini" de ses célèbres couches.

  • Publié le 9-10-2012

    L’ère de l’infobésité - déconnectez-vous ! :

    Trop d’info tue l’info. Plusieurs études ont montré que la surabondance de données finissait par émietter notre journée et générer du stress. La moitié des salariés consacrerait plus de deux heures par jour uniquement à la gestion de leur boite mail. Thierry Breton, PDG de Athos Origin, affirmait récemment "nous produisons massivement des données qui polluent notre environnement de travail et, de plus, empiètent sur nos vies privées". Alors, devant le flux ininterrompu de mails, alertes, tweets et posts, une seule solution : débrancher ?

  • Publié le 17-07-2012

    Le Grand Cirque Cannois :

    Première visite le mois dernier au Cannes Lions Festival, rdv annuel de la création publicitaire. Le festival porte bien son nom car on a effectivement l’impression d’arriver dans une fosse aux lions tant l’évènement est dense et animé, avec une succession étourdissante de conférences, séminaires, réunions, cocktails, soirées, répartis entre palais du festival, plages, yachts, hôtels et villas privées. Le point d’orgue pour moi fut la table ronde réunissant Sir John Hegarty (BBH) et Dan Wieden (Wieden Kennedy). L’occasion d’un retour en arrière sur 30 ans de "chaos créatif" avec ces deux légendes vivantes de la publicité qui ont encore quelques bonnes leçons de sagesse à donner aux marques et aux agences en ces temps agités, tout en ayant l’air d’aimer leur métier comme au premier jour, ce qui sûrement n’est pas étranger à leur succès ! Vidéo à retrouver bientôt sur le site http://canneslion.com

  • Publié le 2-05-2012

    ZMOT - bel exemple de B2B marketing intelligent :

    Google a récemment publié un livre intitulé "Winning at the Zero Moment of Truth" accompagné d’un site dédié. http://www.zeromomentoftruth.com

    ZMOT met en avant la nécessité d’intégrer dans la stratégie des marques le fait que de plus en plus de consommateurs se rendent sur internet pour se renseigner et comparer avant de passer à l’acte d’achat - the First Moment of Truth. Rien de forcément révolutionnaire a priori, puisque cette phase de considération existe depuis toujours, mais un bon moyen pour Google de repackager son coeur de métier, le référencement, auprès des marketeurs. C’est simple, convaincant, joliment présenté, bref de l’excellent marketing B to B !


  • Publié le 26-04-2012

    Les Frenchies de moins en moins "soap dodgers" ? :

    Une étude récente révèle que les Français consacrent en moyenne 46 minutes par jour à leur toilette alors que dans les années 50, une femme sur trois ne faisait sa toilette qu’une fois par semaine et que 39% des Françaises ne se lavaient les cheveux qu’une fois par mois !

    De quoi mettre à mal notre réputation à l’étranger de "soap dodgers" (littéralement "qui évitent le savon")...


  • Publié le 7-03-2012

    Le pouvoir de la vulnérabilité :

    Dans la série des remarquables TED Talks, je vous recommande cette vidéo qui traite de l’authenticité dans la relation et du courage d’être imparfait.

    http://www.ted.com/talks/brene_brow...

    Pour les non anglophones, il est possible d’afficher des sous-titres en français en bas à gauche de l’écran


  • Publié le 7-03-2012

    Coaching : alors, satisfait ? :

    97% des personnes ayant bénéficié d’un coaching dans le cadre professionnel recommandent l’approche et 75% considèrent que le coaching a complètement ou largement atteint ses objectifs. Du côté des non coachés, 75% se déclarent intéressés par l’approche et souhaiteraient en bénéficier dans le futur. C’est ce que révèle une étude réalisée par HEC Executive Education en 2010 auprès de 400 cadres. On ne peut qu’espérer que ces chiffres contribuent à davantage populariser le coaching en France, dont l’usage est encore en retrait par rapport à d’autres pays.

  • Publié le 30-01-2012

    Mieux comprendre la crise financière :

    Je termine la lecture d’un livre passionnant écrit par le journaliste et romancier John Lanchester : Whoops - why everyone owes everyone and no one can pay (hélas pas de traduction française disponible pour l’instant). L’auteur y explique avec beaucoup d’humour et peu de jargon les mécanismes et dérives de la finance internationale et leur impact, dramatique, sur nos sociétés. Un livre Triple A à lire d’urgence !

    Extrait : Most human enterprises, especially the most worthwile and meaningful ones, don’t regard money as the ultimate purpose and justification of what they do... Global finance doesn’t care what industry it is involved in, it just wants to make more money : the return on capital is the most important fact, and the human or cultural details involved are just that, no more than details.


  • Publié le 30-11-2011

    Facebook : utilisateur ou marchandise ? :

    Dans un interview publié par le magazine allemand Der Spiegel, Richard Stallman, figure emblématique du logiciel libre, met en garde les lecteurs sur les menaces que font peser l’essor du cloud computing sur le contrôle de ses données personnelles. Au passage, il note que "les utilisateurs de Facebook ne paient rien et ne sont donc pas des clients. Ce sont des marchandises qui sont vendues à d’autres entreprises". Une observation à contre-courant qui n’a pas manqué de m’interpeller...

  • Publié le 23-11-2011

    The Brits Do It Better :

    De retour d’une visite à Londres, j’ai envie de partager avec vous un petite vidéo qui pour moi illustre à merveille plusieurs choses :

    • nos voisins British sont fous de Noël
    • ils savent mieux que quiconque faire des films publicitaires dont on ne peut qu’admirer l’intelligence et la grâce
    • derrière toute communication efficace, il y a un insight fort (dans ce cas, donner peut fait plus plaisir que recevoir)

    http://www.youtube.com/watch?v=pSLO...


  • Publié le 21-10-2011

    La nostalgie a de l’avenir :

    Retour aux sources pour le Crédit qui Bricole ? Des visuels tout droit sortis des années 70 quand la France ne doutait pas de son futur et agent de notation n’était pas encore un métier. Il fallait oser mais çà dit quoi exactement sur la marque et la stratégie de l’entreprise ? L’avenir, c’est de se recentrer sur son coeur de métier "Crédit Patate" afin d’éponger les dettes accumulées à l’étranger et sur les investissements à haut risque ?

  • Publié le 21-10-2011

    Logic & Magic :

    "Half the money I spend on advertising is wasted ; the trouble is, I don’t know which half".
    Comme le constatait déjà avec humour John Wanamaker (propriétaire du premier department store à Philadelphie en 1875), le marketing n’est pas une science exacte.
    Il existe bien sûr de nombreux outils et principes permettant d’optimiser l’efficacité du marketing - c’est l’aspect rationnel ou "logic" du métier. Par exemple, bien identifier et connaître sa cible ou rester cohérent avec son positionnement de marque.
    Mais cela ne suffit pas. Il faut une touche de "magic" pour réussir. Déceler un "insight" consommateur là où vos concurrents n’ont rien vu ou communiquer de manière novatrice pour affirmer votre différence. C’est là tout l’art du marketing, et ce qui ne s’apprend pas dans les manuels...


© marketingandco.com 27, rue des Panoyaux 75020 Paris | 09 52 17 14 67   |   info@marketingandco.com